03 85 89 18 91
Open Site Navigation

Un peu d'histoire...

Un voyage gustatif et historique

Avant de partir à la découverte de la cuisine du Chef, voyagez en quelques lignes dans le passé historique de notre Cité Thermale...

Dans les différentes appellations, vous pourrez retrouver quelques noms qui ont marqué l'histoire de Bourbon-Lancy.

fond_2.png

CHArolais

C'était à l'origine une région historique, un comté basé autour de la ville de Charolles. Le Charolais a donné son nom à un territoire plus vaste, le Pays Charolais-Brionnais, et aussi à la race de vache "charolaise" mondialement connue qui offre une viande peu grasse et de bonne qualité gustative.

apollon

Apollon est le dieu grec des arts, du chant, de la musique, de la beauté masculine, de la poésie et de la lumière mais également le dieu des purifications et de la guérison.

borvo

Dans la mythologie celtique gauloise, Borvo est un dieu guérisseur associé aux sources thermales. Le nom se décompose de berw "chaud, ardent, bouillant" et von "fontaine". Le sens final est "eau bouillonnante". Le théonyme Borvo apparaît dans un certain nombre de toponymes tels que La Bourboule, Bourbonne-les-Bains, Bourbon-l’Archambault et bien sûr, Bourbon-Lancy.

damona

Dans la mythologie celtique gauloise, Damona est la parèdre du dieu Borvo. Elle est la déesse des sources et des rivières.

Éduens

Bourbon-Lancy est surtout connue depuis l’Antiquité pour ses eaux thermales. À l'époque romaine, les Éduens étaient établis dans les actuels départements français de la Nièvre et de Saône-et-Loire ainsi qu'au sud de celui de la Côte-d'Or. Bibracte était la capitale de ce territoire.

auguste

À l'époque gallo-romaine, l'agglomération de Bourbon-Lancy est située sur le territoire du peuple des Éduens. Elle semble s'être développée sous les règnes des empereurs Auguste et Tibère en périphérie d'un important sanctuaire des eaux. Ce lieu de culte devait se trouver à proximité des thermes actuels. Un important réseau de galeries antiques liées à l'évacuation des eaux est encore conservé sous le Parc Thermal.

justinien, zénon

À l'emplacement de l'ancienne église Saint-Martin (quartier de la gendarmerie actuelle), ont été découverts deux sarcophages et des monnaies frappées à l'effigie des empereurs byzantins Justinien et Zénon.

le borne

Petit cours d'eau qui contourne l'éperon rocheux de la Cité Médiévale, traversant en souterrain le Quartier Thermal en direction de la Loire. Ne vous fiez pas à sa tranquillité apparente. Par le passé, il a été à l'origine d'une inondation dévastatrice en 1904, transformant le Quartier en torrent et submergeant la cour des Thermes jusqu'au 1er étage.

lA LIMAGNE

Géologiquement, Bourbon-Lancy est situé entre le socle primaire du Morvan et la Limagne. Ces deux unités sont séparées par une grande dislocation (rupture de couches terrestres) qu'empruntent les sources thermales pour remonter à la surface. La faille de la Limage est aussi associée à la chaîne des Puys en Auvergne, région réputée pour ses sources thermales.

 

HENRi III

En 1580, Henri III envoie son premier médecin Miron, ainsi que son premier architecte et son contrôleur des bâtiments à Bourbon-Lancy pour remettre en état les bains et préparer le séjour de son épouse, la reine Louise de Lorraine, atteinte de stérilité.

reine

En l'honneur de Louise de Lorraine, une source fut baptisée « Source de la Reine ». Aujourd'hui, elle n'est plus exploitée. Actuellement, 4 sources continuent de l'être : Marquise, Sévigné, Piatot et Lymbe. L'eau thermale de Bourbon-Lancy jaillit naturellement à près de 58°C et est reconnue pour le traitement des affections telles que les rhumatismes, la fibromyalgie et les maladies cardio-artérielles.